ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ECHECS FRANCOPHONES

Compte-rendu de notre seconde visioconférence

Ce vendredi 3 juillet 2020, de 19h00 à 21h30 s’est tenue la seconde visioconférence organisée par l’AIDEF via la plateforme "ZOOM"
Comme nous l’avons déjà signalé, l’AIDEF souhaite par cette initiative poser les bases d’un développement durable, dynamique et structurel du jeu d’échecs et créer un espace d’entraide au sein de la sphère francophone échiquéenne.

Une cinquantaine de participants issus de 16 pays différents y ont pris part.

Après quelques mots de bienvenue du président Patrick VAN HOOLANDT, le rappel de quelques règles et une pensée pour notre ami Michel VIANG récemment disparu, la parole à été donnée à ceux qui souhaitaient témoigner et s’exprimer par rapport à leur propre expérience vécue dans le domaine de la formation, de l’animation, de l’entraînement, de la gestion de club ou de fédération.

Le but de cette seconde visioconférence était de pouvoir cibler les besoins des différents intervenants afin de mieux pouvoir orienter le choix des thèmes de nos prochaines sessions.

Philippe VUKOJEVIC (Belgique), Fide trainer, FIDE International Organizer, enseignant dans les écoles et membre de la commission éducative de l’ECU. Il a pris la parole en premier et a fait part de son expérience en tant qu’enseignant des échecs en Belgique depuis 1993. Il pratique un système d’immersion linguistique qui permet également l’apprentissage des langues à travers les échecs.

Eric BOPALA (Canada-Québec), Président de la Fédération québécoise des échecs. Il a quant à lui exposé la façon dont les échecs sont enseignés au Québec à travers le réseau scolaire existant et via notamment le programme "Échecs & Maths".

Majlinda PILINCI (Albanie), Secrétaire générale de la fédération albanaise, FIDE International Organizer et membre de la Commission planning & development. Elle a quant à elle exposé la stratégie mise en oeuvre en Albanie pour le développement de la fédération à travers la diffusion de l’enseignement des échecs en général et dans les écoles en particulier.
Elle a proposé à l’AIDEF de collaborer à un projet d’organisation de manifestation lors de la célébration de la journée de la Francophonie
(20 mars) au sein des écoles d’enseignement en Français en Albanie.

Said ELAOUNI (Maroc), FIDE Developmental Instructor & School instructor. Il a évoqué la structuration des entraîneurs au Maroc et a posé des questions concernant le meilleur programme à utiliser pour leur formation. Il souhaite l’organisation de conférences sur ce thème et regrette le manque de matériel et de moyens.

Alex SORRAS (Luxembourg), président de club, FIDE Instructor, membre de la "social Commission", diplômé ECU, Entraîneur professionnel jeunes et formateur d’entraîneurs. Il a partagé son expérience de 30 ans d’enseignement des échecs et a prodigué ses conseils. Il a également présenté ses 2 projets pour 2021, présenter les échecs différemment : l’enseignement des mathématiques à travers le jeu d’échecs et un séminaire Early Chess Skill (aptitudes précoces aux échecs)

Robert DIATTA (Sénégal), FIDE instructor. Il s’exprime au nom de la fédération sénégalaise et expose leur projet de développement dans les écoles du Sénégal lors des activités parascolaires notamment dans les écoles françaises et privées. Il insiste sur l’aspect social du projet.

Mustapha BAKANI (Maroc), professeur de mathématiques et président de club au lycée "Le Grand Maghreb" de Khouribga, Developmental Instructor FIDE et compositeur de problèmes d’échecs. Il a évoqué l’apport que pourrait apporter l’exercice de résolution de problèmes d’échecs en milieu scolaire. Cela pourrait aider les élèves qui le pratiquent à développer des compétences nécessaires à la résolution des problèmes mathématiques (en particulier chez ceux qui n’ont pas la possibilité de suivre des cours d’échecs scolaires classiques)
Il invite également à réfléchir, au sein de l’AIDEF, à la question d’aide au développement théorique en encourageant la recherche scientifique dans ce domaine.

Christophe MATHIEU (France), s’occupe de la direction du numérique à la FFE et est chargé de mission par la fédération française des échecs pour réfléchir sur le système de formation en son sein, ses travaux sont en cours. Selon lui, le problème principal est la formation correcte de formateurs, il constate qu’il n’y a pas assez de structure autour de la pédagogie. Il étudie actuellement la façon dont agissent d’autres fédérations sportives pour voir ce qui s’y fait et ensuite comparer. Il faut parler "la langue de l’Education Nationale" lorsqu’on s’adresse aux responsables de l’enseignement.

Hermas LAGO GUEDE (Côte d’Ivoire), joueur et dirigeant de club. Il regrette les différends existants au sein de le fédération ivoirienne qui contrarient le développement des échecs dans son pays et regrette l’absence de formation de formateurs.

Aziz ELBOUNT (Maroc), Professeur au lycée Hassan II de Marrakech et secrétaire général du club "Menara". Il nous a fait part de ses expériences en tant qu’organisateur et enseignant dans les écoles afin d’y vulgariser le jeu d’échecs.

Said ARIF (Maroc), Président du "Menara Chess Club" de Marrakech. Il nous a exposé son travail d’apprentissage des échecs avec des enfants en situation difficile d’handicap mental. Les échecs les aident à améliorer leurs capacités. Il a également évoqué ses expériences positives, échanges et partenariats qui ont eu lieu avec le club de Lyon olympique suite au jumelage des deux clubs.

Zoheir SLAMI (Maroc), FIDE Instructor & Arbitre International.
Il a évoqué ses 4 années d’expériences vécues lors d’initiation d’élèves et regrette que dans de nombreux cas, il n’y ait pas de suivi.

Conclusions :

Cette réunion a mis en exergue l’importance et le manque de bonne formation de formateurs, c’est la préoccupation principale des fédérations dont le niveau de développement échiquéen est assez faible.
De manière récurrente, il a été affirmé que le jeu d’échecs permet un meilleur apprentissage d’autres matières telles que les langues ou les mathématiques.
L’AIDEF se propose d’éditer un document officiel en Français qui synthétiserait la liste bienfaits et les avantages découlant de l’apprentissage et de la pratique du jeu d’échecs. Ce document sera d’utilité aux fédérations lorsque celles-ci devront s’adresser aux structures officielles régionales ou nationales éducatives ou sportives.
Gilles Mirallès se propose de créer une base de données en toutes langues sur ce sujet, en insistant sur la nécessité de collecter également des références scientifiques. Vous pouvez lui envoyer les liens et les documents à l’adresse oursemare@gmail.com

Une vidéo de cette visioconférence est en cours de réalisation par Gilles Mirallès, elle sera diffusée sur Youtube, le lien vous sera communiqué sous peu.

La troisième aura lieu à la rentrée. Vous serez informés du thème abordé, de la date heure en temps utiles.

Toute l’équipe de l’AIDEF vous souhaite d’excellentes vacances.

Les animateurs :

GMI Gilles Mirallès
Gilles Mirallès, né en 1966 à Grasse, est un joueur d’échecs français, grand maître international depuis 1997. Il fut champion de France d’échecs en 1986 et 1989. Maître entraîneur, il fut Directeur Technique National (DTN) de la Fédération française des échecs. Il a également collaboré au magazine fédéral Échec et mat. Il est désormais directeur de l’école d’échecs de Genève et directeur technique de l’AIDEF

MF Kim Lê Quang
Kim Lê Quang, né en 1971, est un joueur d’échecs belge, professeur d’échecs dans les écoles de Bruxelles, Maître FIDE, FIDE Trainer. Il fut administrateur au sein de la Fédération échiquéenne francophone de Belgique et actuellement membre du Comité Directeur de l’AIDEF.

MI Damir Levacic
Damir Levacic, né en 1959, est un joueur d’échecs français, Maître International, Professeur FFE, Maitre Entraineur, Président-Fondateur de l’Association Cannes Echecs et membre du Comité directeur de l’AIDEF. Il a 40 ans de mandat au niveau local, national et international avec une grande expérience dans la formation d’animateurs et d’entraîneurs.

MF Patrick Van Hoolandt
Patrick Van Hoolandt, né en 1958 à Bruxelles, est un joueur d’échecs belge, Maître FIDE, FIDE trainer, président de l’AIDEF depuis 2012 et délégué auprès de la FIDE pour la fédération monégasque.

info portfolio

 
août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020


SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0